Face au nombre croissant d’intrusions que révèlent les statistiques des assurances, il est aujourd’hui indispensable de protéger sa maison. On connaît les traditionnelles alarmes dotées d’un signal sonore. Elles sont efficaces, les chiffres le prouvent, puisque plus de 3 cambrioleurs sur 4 prennent la fuite lorsqu’une alarme se déclenche. Néanmoins, de plus en plus de voleurs savent contourner les systèmes d’alarme classiques. La protection maison doit donc désormais passer par des technologies plus sophistiquées. Dans cet article, nous nous intéresserons à l’actualité des systèmes d’alarme et des dispositifs de sécurité.

L’alarme habitation peut-elle suffire ?

L’alarme habitation, comme tous les systèmes de protection, présente des failles qu’exploitent de plus en plus souvent les voleurs. Parmi ces failles figure la possibilité de couper l’alimentation électrique de l’alarme, ce qui a pour effet de la neutraliser. Les caméras IP de télésurveillance sont facilement repérables et peuvent elles aussi être neutralisées. Enfin, concernant les packs alarme maison utilisant une communication sans fil de type WIFI, plusieurs cas de piratage ont été signalés dernièrement. Il est clair qu’aucun système n’est totalement inviolable, mais les fabricants et les spécialistes de la télésurveillance maison œuvrent à leur amélioration pour vous offrir une sécurité renforcée. Parmi les nouveautés figurent par exemple des sirènes assourdissantes, utilisant une fréquence spécifique, des fumées opacifiantes ou encore l’utilisation de drones. Les services de télésurveillance maison comme www.sepsad-telesurveillance.fr sont à même de conseiller à leurs clients la solution la mieux adaptée à leur logement.

Protéger sa maison : les nouveautés

Pour bien protéger sa maison, il existe de plus en plus de dispositifs visant à faire fuir les cambrioleurs. Nous évoquions les sirènes assourdissantes. Il s’agit d’une variante de la classique alarme, mais le dispositif utilise une fréquence proche de la limite de la douleur, pour un signal particulièrement strident. Dans le même ordre d’idée, on peut aujourd’hui coupler l’alarme avec des projecteurs aveuglants qui s’allument pour éblouir les intrus. Sirène stridente et éclairage éblouissant peuvent suffire à décourager bien des intrusions, dans la mesure où ces mesures ont pour effet de désorienter les voleurs. On utilise aussi, de plus en plus souvent, des fumigènes opacifiants, qu’on appelle encore des canons à brouillard. Du gaz est libéré dans les pièces et on ne voit plus rien à 20 centimètres. Le gaz est bien sûr sans danger. Le système utilisant du gaz au poivre est plus radical. Il s’agit d’une variante du gaz lacrymogène. Un capteur détecte le passage et propulse du gaz incapacitant. Enfin, les drones de surveillance ont d’ores et déjà fait leur apparition dans les systèmes de protection maison et ne sont plus limités aux utilisations militaires. Ils sont évidemment moins vulnérables que les classiques caméras IP.

Un pack alarme maison : que comprend l’offre ?

En vous adressant à une entreprise spécialisée dans la télésurveillance, vous aurez accès aux nouvelles technologies de sécurisation de votre domicile. Mais on pourra aussi vous proposer des solutions plus classiques. Un expert se déplace chez vous pour évaluer les besoins et déterminer les vulnérabilités. Système central d’alarme, sirène intérieure et extérieure, capteurs de mouvement et capteurs d’ouverture constituent généralement le pack alarme maison de base. Les applications pour smartphone vous permettent de piloter à distance votre système de sécurité ou de vous connecter au réseau pour consulter les images de surveillance de la caméra IP. Les tâches de surveillance peuvent aussi être confiées à l’entreprise spécialisée. C’est alors elle qui prendra les mesures qui s’imposent en cas d’intrusion constatée.

A l’avenir, les fabricants prévoient de miser davantage sur l’intelligence artificielle en dotant les caméras de systèmes d’évaluation des risques. Toutes les images ne seraient plus transmises, mais uniquement celles jugées pertinentes par le système. Cette procédure aura pour effet de soulager les réseaux et de simplifier la surveillance en automatisant une partie des tâches. Badges numériques ou identification par empreinte digitale sont d’ores et déjà utilisés. Ces solutions remplacent utilement les anciens digicodes à combinaisons chiffrées, que l’on avait trop souvent tendance à oublier.