Avec la pandémie du Covid-19, de nouveaux dispositifs ont été créés afin de détecter, au plus vite, les sujets atteints de cette maladie virale. Un dépistage rapide permet de ralentir voire de stopper la propagation du virus et de retrouver un mode de vie plus ou moins normal. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux caméras thermiques conçues pour prendre la température corporelle.

La caméra thermique est-elle capable de détecter un virus ?

Ce serait totalement erroné de dire qu’une caméra thermique, aussi sophistiquée soit-elle, peut détecter une maladie infectieuse ou virale. En revanche, ce dispositif utilisé depuis de nombreuses années notamment dans les aéroports et les espaces publics, permet de connaître la température corporelle des personnes soumises à ce type de contrôle. Cet appareil est également présent dans les usines et les entreprises, mais son usage était plutôt limité.

Ce n’est qu’avec la pandémie du Covid-19 que la caméra thermique prise de température corporelle a connu une propagation sans précédent. Aucun problème sanitaire de cette envergure n’a touché l’humanité depuis près d’une décennie. Les Etats mettent tout en œuvre pour trouver des outils et méthodes efficaces limitant la contagion et empêchant les sujets les plus fragiles d’être atteints du nouveau coronavirus.

En d’autres termes, la caméra thermique n’est pas en mesure de repérer directement le virus, mais son utilisation est indispensable. A condition que cet appareil soit utilisé avec d’autres outils de dépistage dotés de performances sanitaires et technologiques.

Le principe du filtrage thermique

Sachez que le dépistage est possible avec la majorité des caméras portatives FLIR Exx et FLIR série T. Par ailleurs, même le modèle FLIR A 320 possède un mode de filtrage de température associé à une alarme automatique. Les professionnels des recherches thermo-graphiques utilisent une résolution minimale de 320*240 pixels. D’un autre côté, la caméra se caractérise par une prise en charge d’optique localisable.

Ces critères sont relatifs à la résolution mais aussi au spot size. Voilà pourquoi ils ne sont pas remplis par les appareils photo grand public ou ceux qu’on retrouve communément dans les téléphones portables avec un système Android ou dans les IPhone. Ainsi, le premier paramètre à prendre en considération, au moment de choisir une caméra en ligne : c’est la sensibilité !

Le NETD de l’appareil doit être inférieur à 50 Mk. Les caméras qui correspondent à ce critère peuvent repérer des changements minimes au niveau de la température corporelle. Elles sont alors d’une précision inégalable. Rappelons toutefois que le NETD peut varier en fonction de l’objectif utilisé sur votre caméra.

Les avantages des installations de caméras fixes

Ce type de caméras est destinés aux endroits avec un grand flux de passants comme :

  • Les centres commerciaux
  • Les aéroports
  • Les gares
  • Les stations métro
  • Les hôpitaux
  • Les institutions éducatives

Dans ces sites et établissements, des caméras doivent être installées dans tous les points de contrôle. La particularité de ce dispositif réside dans son degré de précision de plus ou moins 0,5 °C et sa capacité à effectuer jusqu’à 30 prises de températures successives.

En optant pour ces installations fixes, ces endroits peuvent assurer une stratégie de contrôle très efficace mais qui demeure sécurisée. En effet, avec ce dispositif, il n’y a presque pas de contact entre la personne qui réalise l’opération et le sujet dépisté. Grâce au Blackbody ajouté, le degré de précision peut être augmenté pour atteindre plus ou moins 0,3°C. De nombreux pays ont opté pour ce dispositif fixe pour faciliter la prise de température aux endroits avec un grand flux de passants : La Corée du Sud, la Russie, La Chine, etc.

Les caméras thermiques portatives

Ces appareils sont nettement moins coûteux que les installations fixes. Vous pouvez ainsi mesurer la température du sujet à environ 1 mètre de distance avec une précision qui n’a rien à envier au modèle précédemment cité, soit une marge d’erreur de 0,5 °C seulement.

Par ailleurs, avec les appareils thermiques au poignet, les mesures peuvent être prises à une distance de 3 mètres. Certains modèles permettent même une capture d’écran automatique pour les sujets qui présentent un taux de fièvre anormalement élevé. Cependant, les lois européennes interdisent tout enregistrement vidéo pour protéger l’intimité des personnes physiques. Seule une prise de température au moment du contrôle sera autorisée.

Pour conclure, les caméras portatives remportent un franc succès depuis le début des actes de dépistage inscrits dans la lutte contre le covid-19. Avec les mêmes performances que les installations fixes et un prix qui reste modéré, ils sont très sollicités. Les modèles fixes sont alors uniquement consacrés aux secteurs à fortes affluences.